GRAINE D’URBANITE

INTRODUCTION A L’URBANISME TRANSITOIRE AUX ETUDIANTS EN ARCHITECTURE SUR LE SITE DU MOLE DE LA CITADELLE

41644211_301688157283135_807909809671110656_n copie.jpg
 
 

En Septembre 2018, nous sommes appelés pour intervenir auprès de l’INSA Strasbourg pour encadrer durant 1 mois des “charrettes portuaires”; une expérience pédagogique alternative mêlant diagnostic sensible et outils de co-conception.

L’objectif?
Questionner le devenir du Môle de la Citadelle à travers un projet inclusif, basé sur des ateliers in-situ et différents temps de dialogue avec les habitants et acteurs locaux. Plus qu’un projet figé, c’est alors une véritable dynamique qui se met en place, associant les étudiants de l’INSA aux acteurs du territoire afin d’échanger les regards et d’explorer le champs des possibles. En pensant l’impensé du projet urbain, en associant paysage et vision de société, en reliant l’esprit d’un lieu autrefois portuaire aux usages de demain, c’est quelques lignes qui s’écrivent et font du site le support d’activités multiples: portuaires, loisir, promenade, vie de quartier. Un imaginaire commun commence alors à émerger, mêlant passé et futur, faisant de l’humain et du temps la matière première du projet.

Un projet étudiant? Un support d’idées surtout, qui infuse depuis les bassins des Deux Rives…

 
 
Et si le site avait un rêve - atelier sur l’imaginaire

Et si le site avait un rêve - atelier sur l’imaginaire

Exposition des maquettes finales lors des Journées de l’Architecture

Exposition des maquettes finales lors des Journées de l’Architecture

Visite guidée du site - en compagnie de Batorama.

Visite guidée du site - en compagnie de Batorama.

 
 
 

Durant 1 mois, nous avons amené 42 étudiants à réfléchir à l’avenir du môle de la citadelle, pièce de ville enclavée entre la vieille ville et le quartier du Neudorf, le quartier étudiant et le parc de la citadelle, et le port du Rhin, nouveau quartier en développement de Strasbourg. Répartis tout au long de la charrette dans différents groupes croisés, les étudiants ont réalisé un diagnostic urbain, patrimonial et socio-économique pour établir une proposition d’urbanisme transitoire pour préparer le quartier à l’arrivée du futur quartier planifié.

 
 
 

Notre enjeu principal fut de créer dans le groupe une un processus inclusif et une gouvernance collective en adéquation avec les principes que Henri Lefevre développe dans son oeuvre, le “Droit à la ville” dont l’exercice fêté les 50 ans ; créer une dynamique de groupe mélânt l'atmosphère pédagogique des charrettes, propre au fonctionnement du mois de septembre à l'INSA Strasbourg et un système suffisamment horizontale pour mener à bien un projet à 42 en un temps très court. La solution proposée est une organisation collective en groupes croisés, permettant de diviser le travail sans créer de hiérarchie.

Afin de construire ce groupe autonome, nous avons mis en place différents outils d'organisation collectifs :

- Des outils d'échanges en continu (maquette commune, zone d'affichage, rendus et présentations réguliers, conférences gesticulées) permettant de croiser les regards de chacun, connaître l'avancée des autres groupes et d'intervenir sans ralentir le rythme du groupe entier.

- Des outils de co-gestion (bugdet commun, bibliothèque commune, plateforme d'échange sur les réseaux sociaux) permettant de faire émerger un collectif en responsabilisant l'ensemble des membres du groupe.

- Des outils d'éducation populaire (energizers, outils de discussion démocratique, brainstorming quotidiens, retour d'expérience en fin de mois) permettant de créer un cadre convivial de travail, marquer des temps de travail, et de questionner les logiques et les décisions prises ensemble.

- Des moments d'échanges informels (pique-nique, soirée de récolte de fond)

 
 
IMG_8867.JPG
Infographie participative

Infographie participative

 
 
 

La cellule de réflexion prête, il nous a fallut résoudre la question suivante : Comment réactiver le môle de la Citadelle, une enclave à la fois urbaine et sociale ? S'inscrivant dans le projet urbain de la ZAC (Zone d'Aménagement Concerté) des deux-Rives, le projet que nous avons dû mener avec les étudiants de l'INSA se devait transitoire. L'intérêt était donc double : enseigner l'architecture transitoire aux étudiants et apporter à la SPL des deux-Rives, en charge du projet urbain du port du Rhin, une vision nouvelle de la zone permettant d'orienter le futur développement du quartier. C'est pourquoi nous avons également décidé de faire de ce projet un exercice de concertation citoyenne et d'enquête publique.

 
 
 

Afin de répondre à ces problématiques, trois grands axes ont été définis, approfondis et entrecroisés :

- “La ville portuaire” introduisant le site au niveau urbain, son passé et son devenir, afin de résoudre la problématique d'enclave urbaine en proposant des aménagements paysagers et architecturaux à grande échelle.

- “Habiter le môle” questionnant les usages actuels afin de proposer des actions transitoires permettant la réactivation du site et la requalification du patrimoine existant.

- “Espace public” s'intéressant à la strate humaine du projet afin de résoudre la problématique d'enclave sociale en engageant le dialogue public et la concertation citoyenne.

L'approfondissement de ses axes a été appuyé par l'organisation de 3 tables rondes relatives aux thèmes abordés, ou ont été conviés les acteurs locaux principaux. De nombreuses conférences et diffusion de film ont également parsemé le mois dans le but d'apporter un support technique ou théorique aux étudiants.

 
 
Organigramme A3.5.png
 
 
DEMO 1 OUTILS.png
DEMO 2 ESPACE PUBLIC.png
EVOLUTIF 2 LA PLANTE-copie.png
 
 
 

Après une mise en commun de l'ensemble des travaux sur les différents axes sous forme d'exercice ludique autour d'une maquette et une frise commune, le rendu final fut réalisé sous forme d'actions à mettre en place sur site. Ces actions seront réparties dans l'espace sur des maquettes selon 3 temporalités différentes : Demain (d'aujourd'hui à 2 ans), Après-demain (de 2 à 10 ans) et Après 10 ans, et sur une grande frise dans le temps.

 
 
 

- Activités portuaires : Redonner de la visibilité aux berges Nord du site pour préparer l'arrivée d'un potentiel port de plaisance, nécessaire à Strasbourg.

- Darse : Prendre place sur la Darse du môle de la Citadelle en colonisant l'eau pour en faire le centre d'activité de la zone.

- Festival : Organiser un festival en association avec un acteur local pour rénover petit à petit le site, créer une signalétique et un imaginaire sur le môle de la citadelle.

- Association : Mettre en place progressivement une association de quartier dans la maison au cœur du site s'occupant de la gestion des activités transitoires et du retour auprès du public de l'avancement de l'expérience.

- Maisons : Définir l'évolution de la maison en fonction des différentes occupations (local associatif, cantine de chantier, restaurant, maison de quartier,...)

- Talus : Aménager du Talus central du site pour transformer l'ancienne barrière naturelle en lieu de tissage et de rencontre.

 
 
08 copie.jpg
IMG_4641.jpg
Maquette et frise interactives comme outils de travail collaboratif

Maquette et frise interactives comme outils de travail collaboratif

 
 
 

L’ensemble du travail des étudiants a été présenté sous forme d’une présentation en amphithéâtre et d’une exposition organisés dans le cadre des Journées de l’Architecture. La clôture d’un mois de travail intense, mais le début d’une aventure alternative et inclusive pour le môle de la Citadelle !

Merci aux acteurs locaux : M.Quiquandon du Batorama, M. Danet de l’Ososphère, M. Biry du CAUE67, Mme Lançon de Région Architecture et ENSAS, Mme Brockstedt de Energievie, Mmes Belhaj, Suma & Rudolf et MM Steiner & Grutter de l’INSA Strasbourg, Mme Frémeaux de la SPL des Deux-Rives, Mme Pacaud et M. Chenderowsky de l’Eurométropole de Strasbourg, Mme Blaison de l’ADEUS, Mme Gravier et M.Teinturier du Port Autonome de Strasbourg, M.Leymarie des Voies Navigables de France, M.Desgrandchamp de l’ACCRA et d’Horizome et Mme Ejnes du TJP et de la Ville est un théatre.

Merci aux conférenciers : Sophie Suma - “Le droit à la ville”, Prof. Dr. Dr.Félix Ekardt - “Sustainability after the Paris climate agreement : transformation, governance, law”, Jéremy Waterkeyn & Rémi Buscot - “Processus participatifs et appropriation de l'espace”, Thibault Boughedada -Introduction aux politiques foncières et au développement territorial”, Noé Basch - “Energie, climat et réemploi”, Guillaume Isnard - “Dynamique de groupe” et Mme Fluhr - “Rivages”

Et merci surtout à tous les étudiants dont la bonne humeur nous a porté jusqu’à la fin de mois de charrette!!!

 
 
 
11 copie.jpg
Un energizer : Outil d’éducation populaire pour créer une bonne dynamique de groupe

Un energizer : Outil d’éducation populaire pour créer une bonne dynamique de groupe

Visite de site thématique avec Pauline Desgrandchamp et Véronique Ejnes

Visite de site thématique avec Pauline Desgrandchamp et Véronique Ejnes