ON REFAIT LA PUTSCH

AMENAGEMENT DE LA PUTSCH ET DE L’ENTREE DE LA BAGAGERIE DE LA MAISON MIMIR

Auvent terminé de la bagagerie, structure traditionnelle en tenon-mortaise.

Auvent terminé de la bagagerie, structure traditionnelle en tenon-mortaise.

 
 

Chaque année, le département architecture de l’INSA de Strasbourg organise des séminaires au cours desquels les étudiants architectes travaillent sur des thématiques théoriques et pratiques en rapport avec l’architecture. En janvier 2018, nous proposions d’organiser dans les locaux de la Maison Mimir, centre social autogéré, un atelier de construction pour répondre aux besoins de ses habitants.

Actuellement au coeur d’un vaste projet de réaménagement et de mise aux normes en auto-construction, la maison est toujours en demande de nouvelles installations. Pour cette fois, nous proposions la conception et la réalisation d’une scène de spectacle, d’une étagère en fond de salle servant de « piège à son » et d’un auvent permettant d’abriter la bagagerie / le bar lors d’évènements.

 
 
Scène en plaques de bois de récupération dans la  putsch  de la  Maison Mimir .

Scène en plaques de bois de récupération dans la putsch de la Maison Mimir.

Etagère servant de rangement pour les différents évènements de la  Maison Mimir  et de « piège à sons » lors de concerts.

Etagère servant de rangement pour les différents évènements de la Maison Mimir et de « piège à sons » lors de concerts.

 
 
 

Durant une semaine, nous avons encadré les étudiants pour qu’ils puissent gérer l’ensemble des tâches du chantier, du planning à la logistique. Avant de se répartir dans les 3 ateliers (scène de la putsch, étagère “piège à sons”, auvent de la bagagerie), il a fallut assigner certaines tâches. une équipe à la communication, un système de roulement à la cuisine accompagné par Omar de la Maison Mimir et de Katy, et des scribes chargés de la restitution des journées. Le chantier était donc prêt à commencer.

Chaque atelier a suivi son propre fonctionnement. Les différentes équipes étaient indépendantes, et travaillaient à différents endroits de la maison. Les étudiants se retrouvaient pour les moments du repas et d’energizers, ateliers ludiques pour se réchauffer sous le froid du mois de janvier strasbourgeois. Nous avions cependant souhaité que l’ensemble des ateliers commencent par un moment de conception sans papier, unique en fonction de l’atelier.

 
 
Conception des différents éléments de l’étagère en matériaux de récupération glanés dans la maison.

Conception des différents éléments de l’étagère en matériaux de récupération glanés dans la maison.

Jeu de re-motivation après le déjeuner, ambiance de travail détendue.

Jeu de re-motivation après le déjeuner, ambiance de travail détendue.

 
 
 

LES DIFFERENTS ATELIERS

- La scène de la Putsch a été construite à base de panneaux de bois de récupération et surélevée par une structure en tasseaux dessinée et construite par les étudiants. Les étudiants ont démarré ce projet par un exercice d’imagination, où chaque étudiant devait donner à tour de rôle une occupation différente de la future scène sous peine d’être éliminé du jeu. Le dernier jour, l’équipe s’est occupé de décorer la Putsch a base de tissus et de luminaires de récupération.

- L’étagère « piège à sons » a été réalisée à partir de tasseaux et de matériaux de récupération. Cet atelier a commencé par un exercice de glanage dans la maison d’éléments à intégrer à l’étagère où chaque étudiant devait présenter son objet et une idée d’utilisation à l’intérieur du meuble. les étudiants ont conçu l’ensemble de l’étagère en y intégrant des assises, des rangements de livres et d’une table à ping-pong, avec l’unique condition de créer des “piège à sons” en son sein.

- Pour la conception et la réalisation du auvent en extérieur, les étudiants ont expérimenté des méthodes traditionnelles de charpente comme les tenons-mortaises, et ont conçu quelques assises en périphérie de la structure à partir de pneus de voiture et de bois. Ils ont été accompagnés par Pascal, un charpentier présent à la maison. Cette atelier a démarré par une pièce de théâtre en improvisation afin de définir les différents usages du auvent, de la bagagerie et du bar.

 
 
Conception et réalisation d’une structure porteuse pour des plaques de bois de récupération.

Conception et réalisation d’une structure porteuse pour des plaques de bois de récupération.

Epure dessinée sur les murs pour l’installation de la structure traditionnelle en bois.

Epure dessinée sur les murs pour l’installation de la structure traditionnelle en bois.

 
 
 

Ce séminaire a été clôturé par une soirée-concert organisée par l’Atelier NA, permettant aux étudiants de s’approprier et de donner vie aux espaces qu’ils avaient conçus et réalisés. Merci encore aux artistes et musiciens venus animer la soirée : Folk Avenue, l’INSA Banda, Prescience, Shônagon et Jenji Ecophylia

Merci surtout aux étudiants pour leur motivation que ni la pluie ni le froid n’ont mis à l’épreuve : Claire, Estelle, Charles, Chloé, Maxence, Louise, Alexia, Auguste, Antoine, Sarah, Elouan, Maelle, Aurore, Colin et Clément.

 
 
Le groupe Folk Avenue en ouverture de la soirée-concert du 19 janvier 2018 inaugure la scène.

Le groupe Folk Avenue en ouverture de la soirée-concert du 19 janvier 2018 inaugure la scène.

La bagagerie en version bar. Cette fois, la pluie ne viendra pas gâcher la soirée.

La bagagerie en version bar. Cette fois, la pluie ne viendra pas gâcher la soirée.

La fanfare de l’INSA de Strasbourg – Concert bien apprécié devant les nouvelles réalisations.

La fanfare de l’INSA de Strasbourg – Concert bien apprécié devant les nouvelles réalisations.